L'acide hyaluronique : quels bienfaits ?

Alors même que les premières utilisations médicales de l’acide hyaluronique ont été réalisées par des chirurgiens ophtalmologues, cette molécule est à 50 % présente dans la peau. Elle fonctionne comme une éponge, fixant jusqu’à 500 fois son poids en eau et donnant du volume à la peau. Mais elle représente également 2 % de l’œil et a un rôle primordial dans les articulations.

C’est bien plus qu’un simple produit anti-âge, c’est un élément essentiel à la souplesse du corps, mais malheureusement dès 50 ans, le taux d’acide hyaluronique diminue dans l’organisme.

Qu’est-ce que l’acide hyaluronique ?


L’acide hyaluronique est une macromolécule naturellement produite par le corps humain. Elle est principalement présente dans la peau, les articulations et l’œil. Elle a un rôle fondamental dans l’hydratation de la peau et travaille conjointement avec le collagène, qui s’occupe de la fermeté du derme. C’est également l’acide hyaluronique qui s’occupe du bon fonctionnement des articulations. On le présente ainsi comme un lubrifiant, car il rend le cartilage plus élastique.

Initialement l’acide hyaluronique a été utilisé en chirurgie ophtalmique pendant plusieurs années. Puis ses propriétés ont été mises à profit en chirurgie esthétique, comme produit de comblement. C’est d’ailleurs toujours le cas aujourd’hui, l’acide hyaluronique étant le produit le plus utilisé pour combler les rides. Ce produit est efficace pour obtenir du volume et il est utilisé tant sur le visage que sur les mains, les fesses, les mollets, etc.

Ce n’est que beaucoup plus récemment que l’acide hyaluronique a commencé à être utilisé en cosmétique. L’efficacité est bien moindre en cosmétique, permettant surtout une bonne hydratation de la peau. Et au même moment, l’acide hyaluronique a été commercialisé en tant que complément alimentaire. L’objectif est là d’avoir une action anti-âge pour compenser la diminution de la production naturelle au sein de l’organisme.

Car comme pour beaucoup d’autres molécules ou vitamines, le corps en produit de moins en moins avec l’âge. Le taux d’ acide hyaluronique diminue donc à partir de 50 ans. Ce qui se traduit par un vieillissement de la peau, des rhumatismes, des problèmes articulaires, une dégénérescence de la rétine, etc.

Acide hyaluronique naturel dit "issu de la biotechnologie", c’est quoi ?

En dehors de la production naturelle par l’organisme de l’acide hyaluronique, la seule façon d’en obtenir pendant longtemps était en l’extrayant de la crête des coqs. Cela en faisant un produit cher, qui ne convenait pas à tout le monde pour des raisons éthiques.

Aujourd’hui, on utilise abusivement le terme acide hyaluronique naturel. En effet, on sous-entend que c’est une version qui n’est pas d’origine animale et qui viendrait donc des plantes.

Ce n’est pas exactement ça.

On considère comme acide hyaluronique naturel, ce que nous appelons acide hyaluronique issu de la biotechnologie. Il s’agit d’un procédé naturel (la fermentation de blé), appliqué en laboratoire avec des bactéries le plus souvent génétiquement modifiées.

Le processus de fabrication est naturel et aussi vieux que la Terre puisqu’il s’agit de la fermentation. Mais il ne faut pas croire que le terme « naturel » s’applique tout simplement à une plante.

Cela n’en est pas moins respectueux de la nature (aucun animal tué) et cela permet de rendre l’acide hyaluronique accessible au plus grand nombre et surtout c’est sans allergène, sans effet secondaire.

Pourquoi utiliser de l’acide hyaluronique ?

Avant 50 ans, l’acide hyaluronique est surtout intéressant dans le cadre d’une crème hydratante pour l’hydratation quotidienne de la peau. C’est tout.

Après 50 ans, l’acide hyaluronique en gélule permet de compenser la diminution du taux naturellement présent dans l’organisme. Cependant il ne faut pas y voir un produit miracle. Ce n’est qu’un complément, qui doit être utilisé dans le cadre d’une alimentation équilibrée, avec une activité physique régulière et dans le cadre d’une démarche plus globale de soin du corps (hydratation quotidienne par exemple).

Dans ce cadre, cela permet de contre-balancer la perte naturelle d’ acide hyaluronique et de limiter le vieillissement de la peau et les douleurs articulaires.

Les bienfaits de l’acide hyaluronique

L’action principale de l’acide hyaluronique se concentre dans la peau, mais ce ne sont pas les seuls bienfaits qu’il permet.

→ L’hydratation de la peau

L’acide hyaluronique fonctionne comme une éponge, se gonflant de 500 à 1000 fois son poids en eau. C’est ce qui lui permet de donner du volume à la peau, mais également un rendu lisse et élastique. Pour y parvenir, l’acide hyaluronique chargé d’eau se glisse dans les espaces intracellulaires et évite le creusement de la peau.

→ La cicatrisation de la peau

Pour cicatriser, la peau a besoin d’hydratation, mais également de divers autres nutriments, ce que lui apporte l’acide hyaluronique. C’est un élément primordial dans la reconstruction du tissu cutané et c’est, entre autres, ce qui permet de faire disparaître certaines cicatrices. Mais attention, ce n’est actif que sur les cicatrices fraîches, quand l’organisme est encore en train de les réparer.

→ La souplesse des cartilages et des articulations

On pense souvent aux effets de l’âge sur les articulations, mais cette action est également bénéfique pour les grands sportifs qui sollicitent beaucoup leur corps. L’acide hyaluronique aide le cartilage a être résistant et souple et il évite les frictions entre les os au niveau des articulations. Il permet donc d’éviter les douleurs et les problèmes que des articulations en mauvais état peuvent entraîner.

→ L’hydratation de l’œil

La sécheresse oculaire touche 15 % des plus de 60 ans. Les causes sont diverses et nombreuses (d’une carence en vitamine A à la ménopause, en passant par le tabac et le port de lentilles). Mais l’acide hyaluronique est l’un des éléments qui permettent de lutter contre ce problème désagréable.

Les différents formats de l’acide hyaluronique

Il est possible d’y avoir recours dans un traitement anti-âge de plusieurs façons :

  • injection pour combler les rides
  • poudre pour créer ses propres cosmétiques
  • crème enrichie à l’acide hyaluronique
  • gélules d’acide hyaluronique.

L’utilisation n’est pas la même et les résultats non plus. Ainsi les injections restent la solution la plus rapide et la plus visible, mais elles nécessitent d’être refaite régulièrement, car l’acide hyaluronique se désagrège progressivement dans l’organisme.

Les crèmes (et donc la poudre) sont les moins efficaces, car elles n’agissent qu’au niveau de l’hydratation de la couche supérieure de l’épiderme.

Les gélules semblent être la meilleure alternative, mais il faut tout de même savoir qu’il y a débat entre les chercheurs que ne sont pas tous d’accord sur leurs effets.


Où acheter de l’acide hyaluronique ?

Les solutions sont multiples pour acheter de l’acide hyaluronique, surtout en ligne. Cependant il faut toujours bien vérifier la composition, pour éviter autant que possible la version fabriquée à partir de crête de coq.

Sur la boutique anastore, vous trouverez de l’acide hyaluronique issu de la biotechnologie, avec une enveloppe végétale. Par ailleurs ce site est très bien noté, tant dans son service clientèle que pour la qualité des produits. Ce n’est pas une boutique d’arnaque comme il en existe de plus en plus. Au contraire, c’est un site sérieux qui a fait ses preuves depuis des années, avec des produits de qualité répondant à toutes les normes européennes.

Posologie : conseils d’utilisation

Il faut prévoir une à deux gélules d’acide hyaluronique par jour, avec un verre d’eau. La posologie exacte dépend du complément alimentaire que vous avez choisi.

Dans l’idéal il faut en prendre en cure ponctuelle à partir de 30 ans, puis augmenter la fréquence des cures à partir de 50 ans. La durée idéale d’une cure est de trois mois.

Avec l’acide hyaluronique, les résultats sont au bout de combien de temps ?

En crème et en injection, les résultats de l’utilisation d’acide hyaluronique sont visibles très rapidement. En gélules, c’est plus long et cela dépend pour beaucoup de l’organisme de chacun, du rythme de vie et de l’alimentation.

Danger, contre-indications ou effets indésirables


Dans son format dit naturel, l’acide hyaluronique ne provoque pas d’allergie et n’a pas d’effets secondaires. Cependant les gélules sont déconseillées aux femmes enceintes et à celles qui allaitent.

Par contre la liste des contre-indications est plus longue pour des injections d’acide hyaluronique et il est préférable de demander conseil à son dermatologue avant de commencer.

Questions les plus fréquemment posées (FAQ)

Voici pour terminer quelques questions fréquentes sur l’ acide hyaluronique.

Quelle plante contient de l’acide hyaluronique ?

L’acide hyaluronique est présent dans des quantités bien trop faibles pour envisager un apport par le biais de l’alimentation. Il n’y a donc rien que l’on puisse manger, aucune plante à infuser ou transformer, pour augmenter son taux d’acide hyaluronique.

Comment choisir entre botox ou acide hyaluronique ?

Le botox ne fonctionne qu’en injection pour combler les rides, comme le permet également l’acide hyaluronique, ou presque.

Le botox permet de complet les rides d’expression, comme les rides du lion, lié aux muscles du visage, alors que l’acide hyaluronique concerne les rides de vieillesse et compense la perte de volume due à l’âge. Les deux ne sont donc pas interchangeables.

Par ailleurs les effets secondaires ne sont pas exactement les mêmes, ni la durée d’efficacité des injections.

Comment choisir entre collagène ou acide hyaluronique ?

Là où le collagène s’occupe de la fermeté, l’acide hyaluronique s’occupe de l’hydratation. Ce sont deux éléments différents, mais qui fonctionnent au même endroit, pour les mêmes raisons. Ils sont également tous deux disponibles dans bien des formats.

En tant que crème, l’acide hyaluronique est à privilégier, car le collagène ne peut pas entrer assez en profondeur dans le derme pour une véritable action.

En injection, l’acide hyaluronique est efficace un peu plus longtemps, coûte un peu moins cher et est d’origine naturelle. Cependant le collagène a un risque d’allergie très limitée et son effet étant limité dans le temps, c’est une bonne solution pour la toute première injection quand on veut encore y réfléchir.

En complément alimentaire, on ne trouve que du collagène marin. Mais les effets sont sensiblement les mêmes que ceux de l’acide hyaluronique, quoiqu’ils ne se concentrent que sur la peau. À vous de déterminer celui que vous préférez.


Les autres compléments qui pourraient vous intéresser :
➢ Biocurcumax (curcuma)
➢ Gingko biloba

Acide hyaluronique
4.8 (95%) 4 votes

Lorem libero elit. amet, consectetur Praesent sit non