Découvrez les bienfaits de la berbérine

Hormis ses capacités de coloration en tannerie ou en ébénisterie, la berbérine dispose en plus de très nombreuses propriétés pharmacologiques. Beaucoup de recherches ont été menées afin de discerner précisément quels sont les apports de ses principes actifs pour l’humain. Selon les scientifiques, ces apports sont nombreux et diversifiés. Toutefois, ils sont difficiles à déterminer en raison de la faible biodisponibilité de cette substance. Cela signifie qu’elle éprouve des difficultés à atteindre la circulation sanguine sous forme inchangée et ainsi avoir des effets concrets sur l’organisme. Il est donc nécessaire d’en consommer une quantité importante. Heureusement, les compléments alimentaires peuvent répondre à cette exigence !

berberine

Qu’est ce que la berbérine et comment s’en procurer ?

La berbérine est un alcaloïde végétal dérivé de la tyrosine, un acide aminé. La berbérine peut se retrouver dans une multitude de familles botaniques. On en retrouve en pharmacie dans des formes variées telles que des gélules, en tisane ou encore en poudre. Il s’agit d’un complément alimentaire en somme facilement intégrable dans la vie quotidienne. La berbérine est à l'origine de la couleur jaune de nombreuses plantes à travers le monde, et est particulièrement utilisée en Inde.

Les sources de cette molécule sont nombreuses et répandues dans le monde entier mais les plus connues sont l’épine vinette, le berberis aristata (nord de l'Inde), le coptis teeta (Himalaya) et l’hydraste du Canada, qui en contiennent une forte teneur. A l’origine souvent utilisée à des fins curatives en Asie, on lui prête énormément de propriétés bénéfiques pour le corps et le système immunitaire. Mais qu’en est-il vraiment ?

La berbérine au secours de votre cerveau

La berbérine possède des vertus particulièrement bénéfiques pour protéger le système nerveux contre l’altération des neurones. Elle empêche l’apparition de plaques amyloïdes qui sont des accumulations extracellulaires néfastes pour la santé. Celles-ci peuvent en effet favoriser le développement de la démence sénile.

Le rôle de la berbérine dans l’entretien des fonctions cognitives permet en outre de réduire les chances de contracter des maladies neurologiques telles que la maladie de Parkinson et la maladie d’Alzheimer. Pour cela, la berbérine est capable d'inhiber l'acétylcholinestérase qui est responsable de la dégradation de la transmission d'informations dans le cerveau des patients atteints d’Alzheimer. Il est de surcroît possible qu’elle ait une influence protectrice concernant la dépression. Mais les spécialistes ne sont pas tous d’accord sur la question.

La force de la berbérine réside dans sa capacité à traverser la barrière hémato-encéphalique. [1] Elle est de ce fait susceptible également de booster votre production de sérotonine. C'est un neurotransmetteur qui a un grand rôle dans la régulation de vos cycles circadiens. La sérotonine régule aussi la fluidité de votre sang. Elle prévient plusieurs autres troubles psychologiques dont les phobies et les états de stress.

La berbérine, une aide indéniable contre le diabète

Une des vertus de la berbérine, principalement mises en avant par les chercheurs, est son rôle primordial pour lutter contre l’hyperglycémie. En effet, selon le regroupement de plusieurs études menées sur des personnes diabétiques, elle parviendrait à réduire la glycémie à jeun de 20 pourcents. Cela s’explique par son action sur l’enzyme ampK qui signifie adenosine monophosphate-activated protein kinase.

Celle-ci revêt une importance capitale pour assurer le bon traitement des glucides et des lipides dans le corps. En plus de cela, cette molécule permet aux cellules -et par association au corps- d’utiliser l’insuline de manière plus optimale. Elle améliore aussi le transport ainsi que l’utilisation du glucose par le foie et les muscles. C’est pour ces raisons qu’elle est particulièrement efficace pour lutter contre le diabète de type 2 ; C'est le type de diabète qui apparait chez les adultes vieillissants. [2]

Par ailleurs, des études confrontant la berbérine au rosiglitazone ou à la metformine démontrent toute l'efficacité de cette molécule. Son efficacité va au-delà du contrôle de la glycémie, que ce soit à jeun ou après un repas, et du contrôle du taux d'hémoglobine, en agissant de plus sur le cholestérol et le taux de triglycérides. La berbérine intervient de ce fait en première ligne comme traitement des diabètes de type 2.

La berbérine comme protecteur de votre système cardio-vasculaire

Plusieurs études permettent de mettre en avant une évolution positive à de nombreux autres niveaux lors de la prise régulière de berbérine. Sur le plan cardiaque, on peut espérer une diminution des lésions faisant suite à un infarctus ainsi qu'une prévention des arythmies.

Ce rôle remarquable en tant que protecteur cardiovasculaire peut déjà en partie être démontré par son rôle contre le diabète, mais il y a bien plus à découvrir sur le sujet. Pour commencer, en absorber permet de rendre le métabolisme du corps beaucoup plus stable. Ce qui engendre des pertes de graisse superflue et protège le tissu cardiaque. La berbérine peut de ce fait représenter une arme particulièrement efficace pour combattre l’obésité et aider à la perte de poids. [3] Effectivement, chez les personnes en surpoids, elle permet de faire baisser de manière conséquente le taux de triglycérides.

Nous pouvons ajouter que son rôle concernant l’amélioration du rapport entre deux hormones, la leptine et l’adiponectine, en font un atout redoutable pour combattre un grand nombre de facteurs de risque cardiovasculaires comme par exemple l’insuffisance cardiaque chronique. Ayant un effet vasodilatateur, la prise de berbérine permet aussi de diminuer la pression artérielle. Une diminution qui est par ailleurs combinée à la fluidification du sang via une fonction antiplaquettaire ; ce qui a pour conséquence d’améliorer le fonctionnement du cœur.

Des propriétés anti-inflammatoires et antimicrobiennes à ne pas omettre

Tous les bienfaits de cet alcaloïde présentés jusqu’à présent ne concernent au final qu’une minorité sélective de personnes. C’est pourquoi nous allons ici nous intéresser à des qualités plus générales. A l’origine, la berbérine est particulièrement réputée pour ses vertus anti-inflammatoires. On l'utilise en particulier pour traiter de nombreux symptômes liés à des maladies qui touchent le système digestif.

Elle est effectivement spécialement apte à éliminer les bactéries dommageables s’y trouvant, tout en éliminant les toxiques qui se libèrent de par leur présence. Par ailleurs, ce principe actif renforce la muqueuse de l’intestin et du côlon, rendant l’apparition d’inflammations dans ces zones beaucoup plus difficile. Enfin, cette plante a un effet notable sur un bon nombre d’infections et virus tels que la grippe, l’herpès ou encore les champignons de la famille des Candida, responsables d’un bon nombre d’infections cutanées et génitales.

Des effets secondaires à noter ?

La berbérine n’occasionne à priori que très peu d’effets secondaires néfastes, en particulier si vous respectez les dosages recommandés (entre 300 et 900 milligrammes par jour). Cependant, certaines personnes peuvent ressentir des troubles gastro-intestinaux après consommation, en particulier en cas de surdosage. Ils se traduisent sous forme de nausées, de douleurs abdominales ou encore de diarrhées.

Il faut faire particulièrement attention à ne pas mélanger cette molécule avec n’importe quoi. Celle-ci a des interactions incompatibles voire dangereuses avec beaucoup de médicaments dont des antidiabétiques. Nous vous recommandons de vous renseigner auprès de votre médecin traitant ou à votre pharmacie puisque beaucoup des articles concernés sont disponibles en vente libre et sont intrinsèquement inoffensifs.

Vous devez également vérifier la composition du produit que vous achetez afin d’être certain qu’aucun ajout chimique pouvant entraver son efficacité ou empirer l’état de votre organisme ne s’y trouve. Pour cela, soyez certain que la concentration en berbérine de l’article que vous allez acheter dépasse les 90 pourcents.

Attention également de ne pas acheter par mégarde de la poudre de « Berbéris » puisque celle-ci s'obtient directement de la plante et non pas du principe actif. Concrètement, cela signifie que vous n’y retrouverez qu’un bien trop faible pourcentage de la molécule pour que celle-ci ait une quelconque incidence sur votre organisme.

En dehors de toutes ces mises en garde, la berbérine ne pourra que vous être bénéfique alors n’hésitez pas à vous y intéresser plus en profondeur !

Références

  1. Wang X, et al The uptake and transport behavior of berberine in Coptidis Rhizoma extract through rat primary cultured cortical neurons. Neurosci Lett. (2005)
  2. yin, H.Xing, and J.Ye, "Efficacy of berberine in patients with type 2 diabetes mellitus, "metabolism: Clinical and experimental, vol.57, no. 5, pp. 712-717, 2008
  3. Hu Y, et al. Lipid lowering effect of berberine in human subjects and rats. Phytomedicine (2012)
0 commentaires


Commenter :