Comment devenir vegan : vos premiers pas

On en entend de plus en plus parler, entre les restaurants 100 % vegan, les articles dans la presse généraliste et certains produits affichés comme vegan dans les supermarchés. Vous-même envisagez sérieusement de franchir le pas, mais vous n’êtes pas sûr de savoir comment devenir vegan.

Contrairement à la cigarette que l’on conseille d’arrêter définitivement du jour au lendemain, devenir vegan se fait par étapes. Ce n’est pas facile, il y aura de gros moments de doute (et de ras-le-bol) et c’est pourquoi la motivation est essentielle.

Pourquoi devenir vegan ?

On parle souvent d’effet de mode, mais alors d’une mode qui dure puisque le terme vegan a été inventé en 1944… Être vegan est le plus souvent un choix lié à la question animale et à une volonté de protéger les animaux. On peut également être vegan et écologique, un double choix entraînant de nombreux questionnements face au plastique entourant les aliments vegan, aux kilomètres parcourus par ce que l’on achète, etc.

Devenir vegan ou végétarien ?

Il existe trois termes : végétarien, végétalien et végan.

  1. Le végétarien ne consomme ni viande ni poisson. Cependant il consomme encore des œufs et des produits laitiers.
  2. Le végétalien ne consomme aucun aliment d’origine animale, qu’il s’agisse d’un aliment ayant entraîné la mort de l’animal (la viande) ou son exploitation (les produits laitiers, le miel, etc). 
  3. Le vegan condamne l’exploitation animale dans son sens le plus large. Il suit donc un régime végétalien, refuse de fréquenter les zoos, de se vêtir avec du cuir ou de la laine, etc.

On ne peut pas devenir vegan du jour au lendemain. La première étape est de devenir végétarien, tout en acceptant de ne pas être parfait, puis de progresser doucement vers le veganisme.

Peut-on devenir vegan quand on n’aime pas les légumes ?

Cette question serait presque une excuse que l’on se donne.

Tout d’abord il faut savoir ce que l’on n’aime pas de ce que l’on ne supporte pas. Si vos parents ont toujours cuisiner les haricots verts à l’eau, peut-être prendrez-vous plaisir à consommer des haricots cuits à la poêle. Ou alors, vous pouvez commencer à introduire des légumes en « trichant » légèrement avec des quiches, des cakes, des soupes, etc.

Ensuite, il faut distinguer les légumes et les légumineuses. On peut consommer peu de légumes dans un régime végan, mais on a besoin de légumineuses. Cette catégorie regroupe les légumes secs, les graines, c’est-à-dire les lentilles, les haricots, les pois secs.

Là encore, il faut expérimenter, apprendre à aimer.

Devenir vegan : réelle solution ou effet de mode ?

Il y a un effet de mode pour le style de vie vegan. Ainsi les stars sont nombreuses à afficher leur veganisme et leur statut d’influenceurs convertit de nombreuses personnes. Nathalie Portman, Samuel L. Jackson, Tobey Maguire, Bill Clinton, Pink et bien d’autres sont végétaliens. Cependant ce n’est pas réservé à des personnes engagées dans le bien-être animal et c’est même une démarche qui touche tout le monde, à travers la planète.

Par ailleurs, un détail limite l’idée du véganisme comme une réelle solution. En effet si toute la population européenne devenait végan, cela marquerait l’extinction de très nombreuses espèces animales, car on doute que la vache laitière soit capable de survivre à l’état sauvage.

Pour autant le véganisme montre qu’une autre façon de penser le monde est possible, que certains gestes réflexes pourraient être éviter (comme la gélatine de porc dans les bonbons). C’est une philosophie dans laquelle les végans agissent en faveur du bien-être animal, une solution pour un bien-être personnel.

Devenir vegan par étapes

Il est quasiment impossible de devenir vegan du jour au lendemain, car cela demande de révolutionner tout son quotidien, ses habitudes et même certaines idées que l’on a. Ainsi certaines médicaments contiennent des traces animales…

Devenir végétarien

La première étape est de devenir végétarien. On peut même commencer en supprimant seulement la viande rouge puis en supprimant progressivement les autres aliments.

C’est l’occasion d’apprendre à cuisiner. Pendant cette première étape, il est possible de se lancer le défi de cuisiner une fois par semaine un plat 100 % vegan. Ainsi vous allez pouvoir vous constituer un carnet de recettes progressivement.

Cette étape permet également d’équilibrer légumes et légumineuses. Il faut comprendre que l’on ne doit pas remplacer la viande par toujours plus de légumes. Assurez-vous également de ne pas vous retrouvez en carence et optez pour des compléments alimentaires, si vous avez des craintes. Il va être important d’être à l’écoute de votre corps.

Tout savoir sur la philosophie vegan

Il est important de bien se renseigner, de faire le tri entre les préjugés, les dangers réels et les alternatives intéressantes. Pour cela il faut lire et rejoindre progressivement la communauté vegan. Et si vous ne savez pas par où commencer, piocher l’un des livres conseillés dans cet article.

Cherchez quelques groupes sur facebook, soyez simples lecteurs et si vous ne vous y sentez pas à l’aise, quittez-les. Abonnez-vous à des tableaux pinterest de cuisine vegan, testez les restaurants vegan (ou même juste végétarien) de votre région.

Pensez également à en parler autour de vous, en privilégiant les personnes susceptibles de vous soutenir.

Rejoindre le défi végane 21 jours

Le défi végan 21 jours est un défi qui nous vient du Québec. L’objectif n’est pas de devenir végan, mais de s’essayer pendant 21 jours à un autre style de vie. On bénéficie du soutien de très nombreuses personnes avec plus ou moins d’expérience dans le véganisme. Le fait de rejoindre une communauté pour 21 jours est véritablement stimulant.

Ce défi n’ayant lieu qu’une fois par an, il est possible de se lancer seul avec l’aide du livre Le défi vegane en 21 jours. On y trouve des recettes, des conseils et des informations sérieuses sur le sujet.

Fixer un jour de bilan

Que ce soit à l’issue du défi 21 jours ou après un mois en tant que vrai végétarien, faites un bilan.

C’est l’occasion de répondre honnêtement à certaines questions :

  • comment je me sens ?
  • ai-je pris plaisir à manger / cuisiner ?
  • quels sont mes échecs ? Mes réussites ?
  • qu’ai-je envie de faire pour le prochain mois ?

Vegan au quotidien

Sans entrer dans les détails de la vie quotidienne, voici quelques réponses aux questions que l’on se peut se poser sur ce qui vous attend.

Quel budget pour être vegan ?

On avance souvent qu’être vegan revient moins cher, car on n’achète plus de viande. Cependant certaines personnes deviennent vegan alors qu’elles consommaient déjà très peu de viande. Tout dépend de vous finalement.

Pour beaucoup, le fait de devenir vegan les lance dans une réflexion écologique. Dans ce cas le budget nourriture a tendance à augmenter, car on achète plus d’aliments bio, en vrac, de production locale. Cela a un coût, que le simple fait de retirer la viande de vos menus ne suffit pas à compenser.

Comment faire quand on est invité ? Et pour inviter des amis ?

Il est plus simple de recevoir que d’être invité. En effet, quand on reçoit, on cuisine librement et on fait découvrir notre style de vie à nos proches.

Par contre quand on est invité, il y a ceux qui ne feront aucun effort (et le repas sera long et frugal) et ceux qui sont prêts à faire un repas végétarien (pour les repas vegan, c’est quand même plus rare). Il est tout simplement possible au moment d’accepter l’invitation de signaler que vous aimeriez apporter une pizza, un plat ou tout autre préparation 100 % facile à partager avec tous.

Que faire des produits d’origine animale chez soi ?

Il n’y a pas de réponses parfaites.

Pour certaines le veganisme est une réponse à la souffrance animale. Certaines personnes se sentent mal à l’idée de porter du cuir par exemple. Si vous êtes à cette étape de votre démarche, alors séparez-vous de tout ce qui ne vous convient pas. Puis inspirez-vous de la sobriété heureuse pour faire le point sur vos possessions et achetez ce dont vous avez vraiment besoin.

Par contre si votre réflexion est plus écologique, le tri est toujours intéressant (ne serait-ce que pour s’alléger), mais si vous devez racheter ce que vous possédiez, alors envisagez plutôt de les garder. Vous réduisez ainsi votre empreinte écologique en diminuant la quantité de nouveaux produits fabriqués et par la même occasion la quantité de déchets.

Conclusion : pourquoi ne pas devenir vegan ?

Pour une question de santé, on ne se lance pas dans le veganisme durant sa grossesse ou même pendant que l’on allaite, à moins d’être déjà végétarien de longue durée. En effet, être vegan demande du temps pour trouver son équilibre, tester de nouvelles recettes, savoir écouter son corps.

Ce n’est pas facile et la motivation est primordiale pour y parvenir.

Alors, si vous n’avez pas envie, si vous n’êtes pas prêt, ne le faites pas !

Comment devenir vegan : vos premiers pas
5 (100%) 1 vote

Curabitur fringilla nec lectus neque. venenatis et,