Lutter naturellement contre les troubles mineurs du sommeil

Nous avons tous besoin de sommeil, et cela semble venir naturellement pour la plupart d'entre nous. Mais, parfois, le sommeil est évasif. Nous tournons et nous tournons et nous n'arrivons pas à dormir. Cela est généralement dû au stress, au voyage ou à une maladie. Lorsque le sommeil est perturbé à cause d’une interruption temporaire de votre routine habituelle, ceci ne doit pas inquiéter. Mais si les problèmes de sommeil sont fréquents, qu’ils s’installent dans le temps ou impactent votre vie quotidienne, vous souffrez peut-être d'un trouble du sommeil.

troubles-du-sommeil

Quelles sont les principaux symptômes des troubles du sommeil chez les adultes ? Existe-t-il des solutions naturelles pour y remédier? Nous vous aidons à trouver les clés pour un sommeil réparateur.

Comment reconnaitre un trouble du sommeil ?

Les troubles du sommeil impliquent des problèmes de qualité, de moment et de durée de sommeil. On parle de trouble du sommeil lorsque le problème persiste et cause une détresse et une interférence significative dans la vie quotidienne d'une personne. Certaines personnes peuvent par exemple s'endormir à des moments inappropriés, par exemple en conduisant.

Il existe un certain nombre de types de troubles du sommeil, dont la narcolepsie, l'apnée obstructive du sommeil et le syndrome des jambes sans repos. [1,2] Toutefois, l'insomnie est le trouble mineur le plus courant, présent chez 12 millions de français.

Vous pourriez avoir de l'insomnie si vous êtes :

  • incapable de dormir même lorsque vous êtes fatigué.
  • incapable de dormir suffisamment pour vous sentir bien reposé.
  • agité lors de votre sommeil et par conséquent, épuisé lorsque vous vous réveillez.

Quelles conséquences sur notre santé ?

Toute dette de sommeil ou tout sommeil de mauvaise qualité va avoir des répercussions sur notre santé. En effet, pendant que nous dormons, notre corps sécrète des hormones qui affectent notre humeur (irritabilité, manque d’énergie, difficultés relationnelles), notre énergie, notre mémoire et notre concentration. Des tests ont montré qu'avec un simulateur de conduite ou un test de coordination œil-main, les personnes privées de sommeil peuvent avoir des performances tout aussi mauvaises que les personnes en état d'ébriété. En outre, des recherches récentes ont montré que le manque de sommeil chronique peut provoquer une hypertension artérielle et contribuer à des problèmes de diabète. [3] Des troubles du système digestif, des maux de tête, une prise de poids sont également observés. [4]

Lutter contre les troubles du sommeil mineurs en changeant ses habitudes

Le trouble de sommeil peut être temporaire ou à long terme. Mais, quelle que soit la durée que vous devez gérer, ce n’est jamais amusant. Fort heureusement, il existe des solutions liées à notre comportement, et qui peuvent vous aider à lutter contre ces troubles mineurs. En voici quelques-unes.

Prenez le temps de faire de l’exercice

De plus en plus d’études montrent que les personnes qui font régulièrement de l’exercice ont tendance à mieux dormir, surtout en ce qui concerne les personnes souffrant d’insomnie chronique.

Pourquoi s’entraîner semble-t-il si bénéfique ? Les mécanismes ne sont pas entièrement connus, mais les spécialistes disent que cela pourrait avoir un lien avec la capacité de l’exercice à favoriser les sentiments de relaxation et à réduire les sentiments de stress, d’anxiété et de dépression. Rester actif peut également aider à synchroniser le cycle veille-sommeil naturel de votre corps, en particulier si vous le faites à l’extérieur. [5]

Consommez les aliments indiqués

Cela peut sembler surprenant, mais les choses que vous mangez et buvez pourraient jouer un rôle dans le fait que vous vous endormiez profondément ou que vous passiez la moitié de la nuit à chercher le sommeil. En fait, de nombreux produits comestibles contiennent des propriétés chimiques qui peuvent vous faire sentir détendu ou somnolent.

Pour aider à lutter contre les troubles mineurs du sommeil, pensez donc à ajouter certains de ces aliments à votre menu du dîner ou à les déguster pour une collation nocturne.

  • Le fromage
  • Les amandes
  • Le Saumon
  • Les Cerises
  • Le lait faible en gras
  • Les Bananes.

Mais manger les bonnes choses n’est pas la seule façon dont la nourriture affecte votre sommeil. Il est tout aussi important d’éviter les mauvais aliments et boissons :

  • Café et autres produits riches en caféine.
  • Les aliments épicés.
  • Les aliments gras.

Adoptez un mode de vie favorable au sommeil

Vous faites de l’exercice, vous êtes beaucoup exposé à la lumière naturelle et vous mangez mieux. Tout cela fait du bien, mais il y a d’autres changements de style de vie que vous pourriez faire pour dormir plus profondément. Quelques points à considérer :

  • Éteignez toute source de lumière le soir.
  • Prenez une douche la nuit au lieu du matin
  • Reniflez la lavande avant de vous coucher.
  • Baissez la température.
  • Réduisez les nuisances sonores
  • Choisissez une literie et un matelas confortable

Consultez un thérapeute

Plus vous combattez l'insomnie, plus vous vous inquiétez de votre insomnie, et cette inquiétude engendre plus d'insomnie. La thérapie cognitivo-comportementale consiste à combiner des comportements concrets, comme fixer des heures de coucher et de réveil régulières, à la pratique d'une pensée positive et rationnelle. Cette technique, réalisée en ligne à l’aide d’un thérapeute, parait-il, aide à améliorer la qualité du sommeil en quelques semaines seulement.

Comment traiter les troubles du sommeil grâce aux plantes ?

Avant de faire appel aux solutions médicamenteuses, sachez que des solutions naturelles existent pour lutter contre les troubles mineurs du sommeil et les insomnies. Les compléments alimentaires pour le sommeil peuvent vous aider à retrouver un sommeil réparateur lorsque votre hygiène de vie ne suffit plus. Passiflore, millepertuis, valériane, aubépine, camomille ou fleur de passion sont des exemples de compléments alimentaires les plus utilisés pour améliorer la qualité de vos nuits.

La passiflore

Idéale pour calmer le stress et l’anxiété. La passiflore a un léger effet sédatif qui permet de soulager les insomnies liées à un état de stress ou de nervosité.

Le millepertuis

Originairement utilisé pour remédier aux troubles de l’humeur, le millepertuis permet de lutter également contre les troubles du sommeil. Il favorise en outre l’endormissement et la qualité du sommeil.

La valériane

Permet de réduire la nervosité et le stress souvent causes d’insomnies. Elle favorise également l’endormissement et le sommeil réparateur, sans effet de dépendance.

L’aubépine

Ce complément est intéressant pour traiter les troubles du sommeil liés à un traumatisme important ou à un état d’anxiété sévère. Il s’agit d’un tranquillisant puissant qui favorise un sommeil réparateur.

La camomille

Simple, délicieuse et efficace. La tisane à la camomille est utilisée comme aide à la relaxation depuis des siècles, mais c’est plus qu’un simple remède populaire. Le produit agit en effet comme un sédatif léger, aidant à calmer les nerfs, à réduire l’anxiété et à soulager l’insomnie.

La fleur de la passion

La fleur tropicale agit comme un sédatif doux et, en prime, elle a un goût délicieux. Essayez de faire tremper une cuillère à café dans de l’eau bouillante pendant 10 minutes avant de boire et de dériver vers le pays des rêves.

Les solutions pour lutter naturellement contre les troubles mineurs de sommeil sont multiples. Lorsque le changement d’habitudes ne fonctionne pas, les suppléments avec ou sans ordonnance, peuvent aider à lutter contre l'insomnie. Celles que nous avons présentées ici ne sont pas exhaustives. Toutefois, elles constituent déjà un bon point de départ pour vous aider si vous faites face à ce type de troubles.

Références

  1. Understanding Sleep: Brain Basics. Office of Communications and Public Liaison, National Institute of Neurological Disorders and Stroke, Bethesda, Md. Available at: http//www.ninds.nih.gov/index.htm. Accessed 7 August 2003
  2. Partinen M., Hublin C. Epidemiology of Sleep Disorders In: Kryger MH, Roth T, Dement WC, eds. Principles and Practice of Sleep Medicine. Philadelphia, Pa: WB Saunders. 1979:558–579.
  3. Grandner, MA et al., Curr Diab Rep. 2016 Nov;16(11):106.
  4. Lucassen, E.A. et al., Ann N Y Acad Sci. 2012 Aug; 1264(1): 110–134.
  5. http://www.ipubli.inserm.fr/bitstream/handle/10608/97/%3Fsequence%3D39
0 commentaires


Commenter :