Présentation du psyllium et comment se soigner avec cette plante

Pour combattre les maux dont on souffre au quotidien, les hommes se tournent de plus en plus vers des produits naturels. Grâce à l’évolution technologique et scientifique, il est beaucoup plus facile de prouver leur efficacité. C’est grâce à toutes ces recherches qu’on sait aujourd’hui que le psyllium produit beaucoup de bienfaits à l’organisme.

C’est quoi le psyllium ?

Le psyllium est une plante herbacée appartenant à la famille des plantagnicées. Elle possède beaucoup d’autres appellations comme Plantago ovato scientifiquement, ispaghul en français ou d’autres surnoms comme plantain des indes ou herbe à puce. L’appellation herbe à puce provient du fait que le psyllium produit des fruits en forme de capsules contenant des graines minuscules. C’est donc une allusion à la petite taille des graines du psyllium.

Connu depuis plusieurs siècles, le psyllium a connu une certaine notoriété ces dernières années. Le point de départ de cette notoriété remonte à 1998, lorsque la Food and Drug Administration autorise à communiquer sur les vertus de la plante, notamment en les mentionnant sur les emballages de produits qui le contiennent.

On distingue deux types de graines d’ispaghul : le blond et le brun. Entre les deux types de graines, il n’existe pas de grandes différences excepté que l’une est blonde et l’autre brune. D’un autre côté, le psyllium blond pousse en Inde et en Iran tandis que le celui brun pousse dans le bassin méditerranéen et dans le Moyen-Orient.  Mais il faut noter que le psyllium blond est le plus vendu sur le marché. Outre ces différences superficielles, les deux variantes d’isaghul possèdent les mêmes vertus et conséquemment  renferment les mêmes composants tels que :

  • Les acides gras insaturés ;
  • Les phytostérols ;
  • L’iridoïde ;
  • Les alcaloïdes cyclopentapyridiniques ;
  • Les polysaccharides.

Les bienfaits de psyllium

Le psyllium a des vertus thérapeutiques qui proviennent essentiellement du mucilage présent dans son enveloppe. C’est une fibre végétale faite de cellulose et d’hémicellulose.

Lutter contre la constipation

La richesse du psyllium en mucilage est ce qui lui permet d’être efficace contre la constipation. En effet, le mucilage augmente de volume au contact de l’eau. Une fois les graines ingérées, le mucilage va se mélanger avec l’eau contenue dans l’estomac  et former une sorte de gel. Cette formation va stimuler la contraction des parois intestinales. En conséquence, les selles vont être expulsées plus facilement. En consultant cette étude américaine de Wisconsin-Madison, vous en déduirez que le psyllium améliore l’aspect des selles et s’avère plus efficace que d’autres laxatifs naturels.

Soulager la diarrhée

Cela peut paraître vraiment incompréhensible, mais en tant que laxatif, le psyllium peut aussi soulager la diarrhée. Et ceci est possible grâce à l’action du mucilage au contact de l’eau. En effet, le mucilage absorbe une bonne partie de l’eau et empêche ainsi les selles d’être trop liquides. L’utilisation du psyllium est aussi recommandée pour soulager le syndrome du côlon irritable. Il en est ainsi lorsqu’on consulte cette étude de l’Université du Minnesota.Le psyllium réduit la diarrhée et l’incontinence fécale.

Stimuler l’activité du foie

S’il faut améliorer l’activité de votre foie, alors les graines de psyllium sont tout à fait adaptées. Elles aident le foie à se débarrasser des métaux lourds en accrochant les déchets et les toxines. De plus, Plantago ovato limite la formation d’acides biliaires et la production du cholestérol.

Prévenir le diabète

On retrouve le sucre aujourd’hui un peu partout dans notre alimentation. Afin de vous préserver contre l’excès de sucre et notamment le diabète, le psyllium se révèle comme un remède à prioriser. Le mucilage contenu dans les graines  absorbe l’excès de sucre. De ce fait, vous êtes certain que votre taux de glucose restera normal.

Perdre du poids

Le psyllium possède aussi des pouvoirs amaigrissants. En effet, lorsqu’il est consommé, il produit une sensation de satiété. De façon plus concrète, le psyllium absorbe l’eau contenue dans votre organisme et gonfle. C’est ce phénomène qui produit l’effet coupe-faim. Dans le même temps, les graisses et le sucre sont également absorbés. Il constitue donc une excellente alternative si vous souhaitez perdre progressivement du poids.

Comment consommer le psyllium ?

Pour consommer le psyllium, vous avez le choix entre l’ingérer sous forme de graine, de poudre ou de gélules bio. Lorsque vous souhaitez consommer les graines, alors il est recommandé de les tremper dans de l’eau pendant plusieurs heures avant la prise. Pour une consommation en poudre, vous pouvez le boire dilué dans un grand verre d’eau, un jus de fruits ou un yaourt.

Une fois la poudre trempée, il est conseillé de ne pas laisser le mélange au repos, de peur que le psyllium ne se gélifie. Le mélange gélifié aura bien moins d’effets positifs une fois dans l’organisme. Pour une consommation sous forme de gélule, un grand verre d’eau suffit.

Puisque le psyllium a des propriétés absorbantes, veillez bien après chaque consommation vous resservir une grande quantité d’eau.

Quelle posologie ?

La consommation du psyllium bio convient parfaitement à tous, qu’il s’agisse d’hommes, de femmes, d’enfants et même de bébés. Toutefois, les quantités d’ingestion ne peuvent pas être les mêmes. Le dosage peut aussi différer selon les besoins et le problème à traiter.

Puisqu’il ne s’agit ni d’un aliment ni d’un médicament, il n’existe pas en réalité une dose conventionnelle à respecter. Dans tous les cas, il est recommandé de commencer le traitement par une cuillerée à café trois fois par jour. Cela vous empêchera de subir des ballonnements.

Selon les effets que vous ressentez, vous pouvez ensuite augmenter progressivement les quantités. La Coopérative Scientifique Européenne de Phytothérapie recommande  2.5 à 40 g par jour sans dépasser les 13 g. Selon le cas, une dose de 2,5 g à 40 g par jour suffit pour calmer une diarrhée.

Si vous souffrez de constipation, 5g de psyllium à prendre deux fois par jour vous soulagera. En cas de côlon irritable, 10 g de poudre de psyllium dilué dans de l’eau pendant deux à trois jours suffit. Pour un effet coupe-faim, optez pour une prise de 5 à 10 g dans 100 ml d’eau à prendre 2 à 4 fois par jour pendant 3 jours ou une semaine.

Pour votre bébé qui souffre de constipation, diluer une demi-cuillère à café de psyllium dans de l’eau ou un jus de fruit. Observez ensuite les résultats et répétez au besoin. Toutefois, assurez-vous que votre bébé a suffisamment bu après chaque prise. Il est aussi préférable d’avoir l’avis d’un médecin lorsqu’il s’agit d’un bébé ou d’un enfant.

Le psyllium : contre-indications et effets secondaires

En général, il n’a été rapporté que de rares allergies au psyllium.  Par contre, vous ne devez pas en consommer si vous souffrez de difficulté à avaler, de nausées, de vomissements, d’allergies, de fièvre, de douleurs abdominales, de tout type d’obstructions gastro-intestinales.

Si vous prenez en parallèle d’autres médicaments, l’idéal est d’espacer leur prise d’avec celle de la plante d’au moins une heure. La prise du psyllium peut aussi nécessiter un réajustement de votre médication anti-diabète. Il est alors nécessaire d’avertir votre médecin avant la prise de Plantago ovato.

En début de traitement, il n’est pas rare que des flatulences apparaissent. Mais elles disparaissent généralement avec la poursuite du traitement. Si la quantité d’eau ingérée avec les graines ou la poudre est insuffisante, il est possible d’observer  une obstruction du tube digestif par une masse compacte de selles.

Autres sources :

  • https://www.vidal.fr/parapharmacie/phytotherapie-plantes/psyllium-ispaghul-plantago.html
  • https://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=psyllium_ps
  • https://www.doctissimo.fr/html/sante/phytotherapie/plante-medicinale/psyllium.htm