Konjac

Extrait de pépin de pamplemousse :​ 
Un seul mot d’ordre : réparer sans abîmer !

​Le pamplemousse est l’un des agrumes les plus populaires en occident. Il est connu pour sa combinaison d’amertume et de douceur sucrée et pour la saveur spéciale qu’il confère aux plats cuisinés auxquels il est ajouté. Mais peut être plus important est son profil nutritionnel, qui comprend des agents antioxydants et antimicrobiens très puissants.
Cette amertume qu’on retrouve également dans les pépins a en effet une grande valeur médicinale et fait partie de nombreuses formulations à usage interne et externe. L’extrait de pépin de pamplemousse s’est révélé aussi puissant que les antibiotiques chimiques courants, voire plus bénéfique pour la santé car il n’a pas d’effets secondaires.

​Il était une fois, une graine d’agrume…


​L’histoire de l’extrait de pépin de pamplemousse remonte à moins de 50 ans. En 1980, Dr Jacob Harich, physicien yougoslave, formé en Allemagne et émigré en Floride aux Etats-Unis, découvre par hasard que les graines de pamplemousse ne se décomposaient pas rapidement dans le compost de son jardin.

De par sa formation scientifique, son esprit interrogatif et sa nature curieuse, Dr Harich décide de mener des recherches sur les pépins de pamplemousse. Il découvre alors que l’extrait de pépin de pamplemousse présentait une action significative sur un large spectre de bactéries, de champignons et de protozoaires.

C’est ainsi que le premier extrait de pépin de pamplemousse fut emballé puis commercialisé sous la marque de Citricidal. Plusieurs préparations ont succédé et de nombreux laboratoires et scientifiques se sont intéressés à ce produit. De nouvelles formulations ont émergé, parallèlement avec l’engouement des gens vers des produits de santé naturels issus de la médecine traditionnelle.

​Extrait de pépin de pamplemousse ou Pomelo, une confusion courante

​Les nombreuses dénominations associées à ces deux fruits prêtent à confusion. En effet, il apparait que derrière le terme « pamplemousse », les consommateurs regroupent à la fois le vrai pamplemousse et le pomelo. Et bien que les deux aient les mêmes vertus nutritives, il convient de préciser qu’il ne s’agit pas du même fruit.


Le pamplemousse et le pomelo sont tous les deux des agrumes. La confusion vient du fait que leurs noms ont été utilisés de manière interchangeable dans le passé. Le pomelo est un hybride qui résulte du croisement de l’orange douce (Citrus Sinesis) et du pamplemousse (Citrus Maxima). Le pomelo est originaire d’Asie du Sud et de Sud-Est, tandis que le pamplemousse est originaire de la Barbade. Le « véritable » pamplemousse est de couleur verdâtre à la peau épaisse et peut avoir la forme d'une poire.


En général, l’extrait de pépin de pamplemousse vendu dans le commerce provient du fruit pomelo (Citrus Paradisi), bien qu’il soit nommé extrait de pépin de pamplemousse dans l’usage populaire. [1] C’est pourquoi nous utilisons « pamplemousse » dans cette fiche, pour désigner ce qui est « scientifiquement » un pomélo.

extrait-pepins-pamplemousse-photo

​Comment est fabriqué l’extrait de pépin de pamplemousse ?

​Le processus de fabrication de l’extrait de pépin de pamplemousse est assez difficile pour un usage sans risque. Il comprend une série de traitements chimiques et thermiques pour isoler en toute sécurité l’extrait. En général, les pépins de pamplemousse bio sont séchés puis broyés en une fine poudre. Cette poudre est ensuite ajoutée à de l’eau purifiée puis distillée pour éliminer fibres et pectines.


La suspension distillée est séchée pour obtenir une poudre de bioflavonoïdes concentrée qui sera traitée en la dissolvant dans de la glycérine végétale à 150°C. La glycérine végétale est composée d’huiles végétales naturelles qui ont été traitées jusqu’à ce que les graisses soient transformées en glycérine. Le caractère sucré de la glycérine contrebalance l’amertume de l’extrait de pépin de pamplemousse et permet de rendre le mélange moins irritant pour la peau. La glycérine est inscrite dans la pharmacopée européenne et est exempt de toxicité. Parfois, la glycérine est remplacée par le sirop d’agave. C’est un édulcorant naturel qui a un fort pouvoir sucrant. Il permet, comme la glycérine, de neutraliser l’amertume de l’extrait de pépin de pamplemousse.


Des substances naturelles sont ensuite ajoutées au mélange, comme l’acide ascorbique ou d’autres types d’acides alimentaires. Cet ajout tient compte des limites dictées par la réglementation des additifs alimentaires « codex alimentarius ». [2] A la fin, le mélange est refroidi, filtré puis combiné à des radiations UV ou à une conversion catalytique utilisant des enzymes naturelles pour ralentir la dégradation du produit. [3]

​Extrait de pépin de pamplemousse, que dit la science ?


Utilisé en bain de bouche pour les infections buccales, en application externe pour les infections épidermiques, en gargarisme pour les maux de gorge, en dilution dans de l’eau pour les infections digestives…délicatement mais assurément, l’extrait de pépin de pamplemousse agit en détruisant les parois cellulaires des agents pathogènes, de sorte qu’il n y ait plus de soutien structurel.
Aux Etats-Unis, les hôpitaux l’utilisent à des doses concentrées pour lutter contre les infections nosocomiales qui peuvent être contractées lors des soins dans les hôpitaux. En Allemagne et en Danemark, les éleveurs en mettent dans la nourriture du bétail pour éviter l’utilisation d’antibiotiques. En France, il fait essentiellement partie des soins de la médecine non conventionnelle pour soigner les infections digestives et intestinales, les problèmes dentaires et les rhumes. Il est également prescrit pour lutter contre les candidoses et les mycoses.
Voici un aperçu des principaux avantages que l’extrait de pépin de pamplemousse peut avoir sur la santé :

Un antibiotique naturel puissant


L’extrait de pépins de pamplemousse est un antibiotique issu de la nature qui de plus, est meilleur que les antibiotiques chimiques. Il agit sur 800 souches de bactéries et virus ainsi que sur un grand nombre de parasites et champignons. Il n’a pas d’effets secondaires reconnus et ne provoque pas de résistance [4]. Les bioflavonoïdes dont il regorge permettent en outre de maintenir les défenses naturelles et immunitaire du corps.
Alcalinisant naturellement le corps, l’extrait de pépin de pamplemousse participe aussi à la digestion et lutte contre les infections des voies digestives. Il peut stopper les infections urinaires et la gastroentérite sans déséquilibrer la flore intestinale. [5]

Il régule le taux de cholestérol


Les flavonoïdes d'extrait de pépins de pamplemousse soutiennent le cœur et les vaisseaux sanguins. Selon différents examens cliniques, ils peuvent protéger contre les maladies cardiaques en luttant contre le stress oxydatif et l'inflammation, en réduisant les taux de lipides et de triglycérides sanguins et en empêchant l'accumulation de plaque dans les vaisseaux sanguins (athérosclérose).[6,7]

Il a un pouvoir anti-glycémique


Une étude réalisée sur des animaux souffrant de diabète a révélé que le glucose sanguin diminue considérablement après injection de la naringine, un flavonoïde présent dans le pamplemousse. C'est ce qui donne au pamplemousse son goût amer. Ce composant pourrait donc jouer un rôle important dans la prévention de l’hyperglycémie. Les effets anti-hyper glycémiques des pépins de pamplemousse sont scientifiquement comparables à ceux d'un médicament antidiabétique très connu, la metformine. [8,9]

Il permet de lutter contre le surpoids


Chez les personnes souffrant de kilos en trop, la consommation de pamplemousse parallèlement à une alimentation équilibrée et à une activité physique régulière joue un rôle dans la perte de poids. Tout comme le fruit frais, l’extrait de pépin de pamplemousse a fait ses preuves en matière de perte de poids. En augmentant et en stimulant le métabolisme du corps, l’extrait permet d'épuiser les dépôts de graisse accumulés au fil du temps. Dans une étude cellulaire, la naringénine a amélioré la combustion des graisses, la production d'énergie et la sensibilité à l'insuline. [10]

Il aide à unifier et à perfectionner le teint


Comme les autres agrumes, le pamplemousse est bon pour la peau, notamment pour la nettoyer en profondeur. L'extrait a des propriétés antibactériennes, antivirales et antifongiques. Il est utile dans le traitement de la candidose et d'autres infections cutanées, y compris l'acné et la dermatite. Il fonctionne si bien pour les peaux obstruées car il régule l'accumulation d'huile dans les pores. En effet, c’est un astringent naturel qui assèche l'huile sécrétée par les glandes sébacées, ce qui aide à contrôler la croissance et la propagation des bactéries. C’est aussi un anti-inflammatoire. Non seulement il aide à éliminer les rougeurs causées par les irritants environnementaux, mais il aide également à minimiser les imperfections qui se produisent de temps en temps. Il le fait en augmentant le flux sanguin vers les zones d'application.

C’est aussi un antioxydant hors pair


Riche en vitamine C, en naringine et en limonoïdes, tous reconnus pour leurs capacités antioxydantes, le pamplemousse lutte efficacement contre les radicaux libres. Ceux-ci sont les principaux responsables de l’oxydation des cellules et des tissus de notre corps et la cause majeure du vieillissement prématuré de la peau. En plus de provoquer des ridules, des rides, des creux et des tâches brunes, les dommages oxydatifs peuvent être à l’origine de plusieurs maladies dégénératives comme les maladies cardiaques, le diabète ou certains cancers. Il a été rapporté que l’extrait de pépin de pamplemousse, compte tenue de sa richesse en flavonoïdes et en caroténoïdes, a des effets bénéfiques dans la prévention du cancer de la bouche, du pharynx, de l’œsophage et de l’estomac. [11,12]
extrait-pepins-pamplemousse

​Alors, comment choisir le meilleur extrait de pépin de pamplemousse ?

Pour bien choisir votre produit, vérifiez qu’il contient au moins 33% d’extrait de pépin de pamplemousse. Plus la concertation en pépins est grande, plus le produit est de bonne qualité. Vérifiez également qu’il n y a pas d’additifs ou de conservateurs chimiques comme l’alcool, le sorbate de potassium ou le chlorure de benzétonium ; c’est une molécule trop controversée et un agent désinfectant puissant qui peut être ajouté à certaines formules pour en augmenter leur action antibactérienne. Ce qui, en gros, peut indiquer que l’extrait de pépin de pamplemousse n’est pas assez concentré ou de bonne qualité pour agir seul.


Préférez aussi de l’extrait de graines de Citrus paradisi, une espèce de pamplemousse importée d'Asie qui a fait l'objet de recherches et a un avis favorable. Choisissez la forme liquide ; c’est la meilleure car elle résulte de l'extraction de glycérine végétale (la forme d'extrait la plus pure et la plus efficace). Enfin, pour éviter les fraudes de production, optez pour de l’extrait de pépin de pamplemousse fabriqué en Europe. Un bon extrait de pépin de pamplemousse doit par ailleurs offrir une transparence totale sur sa teneur en flavonoïdes et en vitamine C du produit fini. Aussi, ces 2 composantes sont le reflet de la qualité de fabrication et surtout de l’efficacité du produit.

​Nous vous recommandons chaudement l'extrait de pépins de pamplemousse de Nutrimea, qui répond parfaitement à ce qui est indiqué ci-dessus.

En ce moment, pour 3 produits achetés, Nutrimea vous offre le 4ème. N'hésitez plus​ !

​Comment l’utiliser : sécurité, contre-indications et dosage


Konjac

Sécurité

L’extrait de pépin de pamplemousse a comme avantage de ne pas provoquer d’effets indésirables. Il est considéré comme sûr et non toxique dans la plupart des cas. Cependant, il n'y a pas suffisamment de preuves pour déclarer l'extrait de pépins de pamplemousse sans danger pour les enfants, les femmes enceintes et allaitantes. Ces groupes sensibles devraient donc éviter de consommer les suppléments d'extrait de pépins de pamplemousse sans avis médicale.

Interactions


Le jus de pamplemousse peut interférer avec de nombreux médicaments, mais cela pourrait ne pas être le cas avec l'extrait. Néanmoins, vous devriez discuter de son utilisation avec votre médecin et lui parler de tous les médicaments et suppléments que vous utilisez ou envisagez de prendre.


Des cas d'ecchymose ont été signalés à la suite de l'interaction entre l'extrait de pépins de pamplemousse et un anticoagulant, la warfarine. L'extrait de pépins de pamplemousse a également des interactions bien connues avec de nombreux autres médicaments comprenant les immunosuppresseurs et les statines, ce qui signifie qu'il faut être prudent lors de la prise des deux ensembles.

Dosage


Les suggestions ci-dessous sont basées sur des preuves anecdotiques.


Une dose de 150 mg, divisée sur 3 fois par jour pendant un mois a été indiquée pour supprimer la croissance de pathogènes intestinaux et pour soulager les symptômes digestifs. [13]


Contre le muguet (infection à candida par voie orale), appliquez l'extrait de pépins de pamplemousse sur un coton, essuyez délicatement la zone affectée et laissez-la sécher. Répétez l’opération deux fois par jour. Les personnes ayant la peau sensible peuvent diluer l'extrait dans l'huile de coco, qui possède également des propriétés antifongiques.


Contre le Pied d'athlète, appliquez l’extrait de pépin de pamplemousse directement sur la zone affectée 2 à 3 fois par jour. Essayez de garder vos pieds au sec et propres et changez régulièrement vos chaussettes.


Pour une peau éclatante, ajoutez quelques gouttes à votre nettoyant et émulsionnez-le dans vos mains avant de l'appliquer sur le visage. L’extrait de pépin de pamplemousse doit de préférence être dilué avant d'être appliqué sur la peau pour éviter toute irritation.

La dose sûre et efficace d'extrait de pépins de pamplemousse n’est pas établie avec exactitude dans la littérature scientifique visitée. C'est pourquoi suivre la posologie indiquée sur l’emballage tout en demandant conseil à votre médecin reste le moyen le plus sûr et le plus efficace pour obtenir les effets escomptés.
extrait-pepins-pamplemousse-posologie

Références :

1- https://fr.wikipedia.org/wiki/Pamplemousse_et_pom%C3%A9lo
2-Normes alimentaires internationales : http://www.fao.org/fao-who-codexalimentarius/fr/ : consulté le 05/05/2020
3-Ganzera M., Aberham A., Stuppner H. - 2006 - Development and Validation of an HPLC/UV/MS Method forSimultaneous Determination of 18 Preservatives in Grapefruit Seed Extract - Journal of Agricultural andFood Chemistry - Volume 54 - p. 3768-3772.
4-Le Pamplemousse : un antibiotique naturel, par Jens Meyer-Wegener, aux Editions du Gange, 9 octobre 1998.
5-Oyelami OA, Agbakwuru EA, Adeyemi LA, Adedeji GB. The effectiveness of grapefruit (Citrus paradisi) seeds in treating urinary tract infections. J Altern Complement Med. 2005 Apr;11(2):369-71.
6-Ayman M. Mahmoud, Rene J. Hernández Bautista, Mansur A. Sandhu, and Omnia E. Hussein. Beneficial Effects of Citrus Flavonoids on Cardiovascular and Metabolic Health. Oxid Med Cell Longev. 2019
7-Li-Ming Yu, Xue Dong, Jian Zhang, Zhi Li, Xiao-Dong Xue, Hong-Jiang Wu, Zhong-Lu Yang, Yang Yang, and Hui-Shan Wang. Naringenin Attenuates Myocardial Ischemia-Reperfusion Injury via cGMP-PKGIα Signaling and In Vivo and In Vitro Studies. Oxid Med Cell Longev. 2019
8-Adeneye AA, Methanol seed extract of Citrus paradisi Macfad lowers blood glucose, lipids and cardiovascular disease risk indices in normal Wistar rats. Nig Q J Hosp Med. 2008.
9-Adeneye AA, Hypoglycemic and hypolipidemic effects of methanol seed extract of Citrus paradisi Macfad (Rutaceae) in alloxan-induced diabetic Wistar rats.Nig Q J Hosp Med. 2008 Oct-Dec;18(4):211-5.
10-Rebello CJ, Greenway FL, Lau FH, Lin Y, Stephens JM, Johnson WD, Coulter AA. Naringenin Promotes Thermogenic Gene Expression in Human White Adipose Tissue. Obesity (Silver Spring). 2019.
11-Siti HN, Kamisah Y, Kamsiah J. The role of oxidative stress, antioxidants and vascular inflammation in cardiovascular disease (a review). Vascul Pharmacol. 2015 doi: 10.1016/j.vph.2015.03.005.
12-Ullah Asmat, Khan Abad, and Khan Ismail. Diabetes mellitus and oxidative stress—A concise review. Saudi Pharm J. 2016 Sep; 24(5): 547–553.
13-G. Ionescu, R. Kiehl, F. Wichmann-Kunz, Ch. Williams, L. Ba S. Levine, Oral Citrus Seed Extract in Atopic Eczema: In Vitro and In Vivo Studies on Intestinal Microflor.


Les autres compléments ​antioxydants :
Le ​​Moringa
L​a levure de bière
​➢ Le ​MSM
​➢ Le ​​thé vert

0 commentaires


Commenter :