​Coronavirus et zinc, quel est le lien ?

Le zinc, cet oligo-élément naturellement présent dans le corps, recèle de nombreuses vertus. Il a fait ses preuves de longue date, et ses effets sur le système immunitaire sont reconnus dans le traitement de certaines pathologies. Des recherches et des études récentes tendent à favoriser son intégration dans les protocoles mis en place dans la lutte contre le coronavirus. Par conséquent, durant l'épisode pandémique que nous vivons, il convient de s'attarder sur sa contribution potentielle à un remède.

Mais au fait, c'est quoi le zinc ?

Le zinc fait partie de la famille des sels minéraux. Cette famille se décompose en deux grandes catégories : les minéraux majeurs (magnésium, calcium, etc.) et les oligo-éléments (fer, zinc, cuivre, etc.). Une grande famille dans laquelle chacun tient un rôle dans le bon fonctionnement de notre organisme. Le zinc tient une place incontestable.

Le rôle du zinc dans notre organisme

Le zinc booste la création de globules blancs. Il a donc une action directe sur notre système immunitaire. À ce titre, il détient certains pouvoirs :

  • Il régule le système hormonal et nerveux, son rôle est primordial, notamment, dans le développement du fœtus durant la grossesse.
  • Il accélère le phénomène de cicatrisation, et intervient donc dans le traitement des maladies de peau comme l'eczéma, l'acné, etc.
  • Il lutte contre l'anti-dégénérescence. Ses propriétés sont reconnues pour favoriser le renouvellement des cellules favorables à la production naturelle d'insuline.
  • Il agit comme un anti-infectieux, en augmentant la synthèse des lymphocytes T, les grands défenseurs de notre système immunitaire.

Le niveau d'apport en zinc dans l'organisme

Les oligo-éléments apparaissent en quantité infime dans l'organisme. Néanmoins, à l'instar du fer, le zinc occupe une place prépondérante dans la famille (entre 2 et 4 grammes). Les apports recommandés fluctuent en fonction de certains critères tels que l'âge, le poids, la taille, le sexe. Par ailleurs, certains événements ou pathologies peuvent entraîner des recommandations particulières en termes d'apports minimum requis.

La contribution du zinc en cas d'attaque virale

Au rang des événements qui nécessitent un apport accru en zinc, on trouve les attaques virales. Associé à la vitamine B6, le zinc s'avère être un antiviral puissant. Les faits sont là, et bon nombre d'études ont démontré les actions bénéfiques du zinc dans le traitement de rhinites, sinusites, maladies de peau, etc. Par ailleurs, il est aujourd'hui notoire et avéré, que les populations qui souffrent de carence en zinc, concentrent un risque plus élevé face à des infections virales telles que l'hépatite C, le VIH.

Les symptômes d'une carence en zinc

Quelques signes avant-coureurs permettent de détecter si on est victime d'une carence en zinc. A savoir :

  • Une fatigue inhabituelle, des problèmes de concentration et de mémoire,
  • La difficulté à cicatriser, la peau sèche,
  • L'apparition de taches blanches sur les ongles,
  • La perte du goût et de l'odorat.

Ce dernier symptôme n'est pas sans nous rappeler un des effets liés à la contraction du coronavirus…

Le zinc, une piste dans le traitement du covid 19

Les vertus du zinc ne sont plus à démontrer dans bon nombre de pathologies qui affectent le système immunitaire. C'est la raison pour laquelle, la communauté scientifique s'attache à l'intégrer dans les recherches visant à lutter contre le coronavirus. Certaines études actuelles tendent à démontrer l'impact du zinc dans les protocoles de soin à destination des patients infectés par le covid 19.

Le zinc, des effets reconnus par les autorités de santé européennes

De façon générale, le zinc est reconnu par les autorités de santé européenne qui confirment son « effet stimulant sur l'immunité chez les personnes carencées ». Nul doute, donc, sur son efficacité de ce point de vue. On comprend mieux, alors, que certains médecins et chercheurs se soient penchés sur l'utilisation éventuelle du zinc dans le traitement du covid 19.

Le zinc, une réponse aux formes sévères du Coronavirus

« Le zinc est l'arme préventive la plus efficace face au coronavirus ». C'est ce qu'affirme le docteur Lagarde (pharmacien et biologiste médical) qui a fait du rôle et des bienfaits du zinc sa spécialité depuis plus de vingt ans. Dans les faits, il explique que le niveau de complications des patients atteints serait en lien direct avec le niveau de carence en zinc desdits patients. Il considère donc que lutter contre la carence en zinc, constitue en soi, un moyen de ne pas développer une forme sévère du covid 19.

Le zinc, booster d'efficacité des traitements contre le coronavirus

« On a réfléchi sur ce qui pouvait augmenter l'effet de ce médicament. Le zinc est très efficace pour cela ». Trois médecins généralistes, Denis Gastaldi, Jean-Jacques Erbstein et Olivia vansteeberghe, ont procédé à des tests sur plusieurs centaines de patients. Ils nous livrent les résultats de leur étude qui donnent des signes encourageants sur le rôle du zinc dans les protocoles de soin destinés aux patients infectés. En effet, le zinc décuplerait les effets de l'antibiotique prescrit. Il convient néanmoins, selon eux, de démarrer le traitement préalablement à l'arrivée de symptômes graves.

Lutter contre les carences en zinc

Pallier les carences en zinc s'avère d'utilité publique, s'agissant des différents troubles qu'une telle carence peut générer sur l'organisme. Ça l'est encore plus lors de périodes d'attaques virales, et notamment durant l'épisode de pandémie que nous connaissons aujourd'hui.

Défaillance des apports naturels

La nature fourmille de sels minéraux que l'on retrouve aussi bien dans la terre que dans l'eau. Pourtant, l'utilisation d'engrais et de pesticides affecte leur présence dans notre alimentation. Dès lors, il convient, à la fois, d'être vigilant sur les aliments les plus contributeurs de zinc et d'envisager un complément le cas échéant.

Les aliments riches en zinc

Prendre la mesure des aliments à introduire quotidiennement dans son alimentation est essentiel. Ainsi, les aliments les plus riches en zinc sont les suivants :

  • Les fruits de mer en général, les huîtres en particulier.
  • La viande : en tête le foie, puis le bœuf et le veau.
  • Certaines graines et épices comme les graines de courges, le curry, le cacao.

Remédier à une carence en zinc

La carence en zinc est un phénomène connu, elle fait partie des carences les plus observées en France. Il convient dès lors, d'associer une alimentation rigoureusement choisie à des compléments qui permettent à chacun de recouvrer les vertus du zinc. Par ailleurs, ce dernier pourrait vous préserver durant l'épisode pandémique actuel, veillant de plus à ce que vous soyez moins en risque au contact d'autres pathologies virales.

Loin des polémiques qui animent les débats, les bienfaits du zinc sur l'organisme en général sont indéniables. Son usage, dans les conditions énoncées par les référents du secteur de la santé, offre si besoin est, une forme de bien-être au quotidien et une réponse médicale à certains symptômes. Quoi qu'il en soit, dans le contexte actuel, il tend à trouver une nouvelle place, à suivre !

0 commentaires


Commenter :